Dr Sophie Mainguy Besnier

Parcours

Depuis 2018: Formatrice au CODES 83 ​(Centre d’Organisation Départemental d’Education à la santé)​

2017 – 2019​: Médecin du centre pénitentiaire de La Farlede (CHITS/ Toulon)

2014 – 2017​ :  Investigateur pour le GERSED

2002 – 2013​: Médecin urgentiste (Coordinatrice départementale des structures de médecine d’urgence en Martinique, SAMU-SMUR et SAU du CHU de Fort-de-France, SMUR de Lariboisière – Paris, CHG de Meaux)

 

Diplômes

DIPLÔMES UNIVERSITAIRES

DU méditation, relation thérapeutique et soins – DU Prise en charge des patients atteints du SED – Capacité́ d’algologie – DU de prise en charge précoce des traumatisés graves –  Programme Rapide d’Échographie des Nerfs – Urgences néonatales et pédiatriques – Programme Rapide d’Échographie du Polytraumatisé́.

  • 2006​ : Admise sur la liste d’aptitude du CNPH spécialité médecine d’urgence.
  • 2005​ : Diplôme de Capacité de médecine d’urgence (Paris XIII)
  • 2004​ : Diplôme de Capacité de médecine de catastrophe (Bordeaux)
  • 2002​ : Diplôme de Doctorat en médecine générale (Lariboisière Paris)

Pratiques et compétences diverses

  •  Direction de thèses
  •  Enseignements : IFSI, internes de médecine générale et DESC de médecine
  •  Soutien de groupe de méditation, présentations orales publiques (symposium, congrès, enseignements)
  •  Connaissance des spécificités du milieu carcéral

 

 

Dr Sophie Mainguy Besnier

Formatrice experte

Le Dr Sophie Mainguy a à coeur de favoriser, avec une bienveillance prioritaire, la découverte pour chacun de sa justesse, de ses capacités et de la responsabilité de sa santé.

Médecin urgentiste pendant 15 ans, profondément convaincue de l’interventionnisme obligatoire de la médecine, Sophie Mainguy a radicalement changé sa perception du monde à l’occasion d’une expérience intense de maladie. En état d’impotence prononcé, alitée pendant plus de 3 ans, elle découvre la puissance de l’esprit via l’attention et une profonde connexion au vivant. Cette révolution imposée a marqué les prémices d’une transformation toujours en cours et elle a pu, grâce à une subtile écologie intérieure, revenir dans l’activité de la vie.

Adaptant son expérience aux spécificités du milieu carcéral, elle publie son mémoire de DU sur le thème : “Impact de la pratique de la méditation de pleine conscience par le soignant dans une relation thérapeutique médicale élargie en milieu carcéral ” pour la faculté de médecine de Nice.

Son parcours lui confère maîtrise et authenticité. Elle offre au sein de WHATWEARE une redéfinition de la notion de santé et partage de nouvelles approches du soin.

Langues pratiquées

Anglais